Ynsect lance une campagne de levée de fonds

Partager cet article avec :

La start-up française, spécialisée dans les biotechnologies utilisant les propriétés physiologiques et biochimiques des insectes pour l’industrie, a débuté une campagne de levée de fonds, en partenariat avec Anaxago, société de financement participatif. L’objectif serait de recueillir au moins 650 000 €, qui serviront à soutenir Ynsect dans son développement. Créée en 2011, la société conçoit, opère et exploite des bio-raffineries d’insectes, notamment pour produire des produits d’intérêt industriel. Des unités de production de masse et automatisées de larves qui sont alimentées en matières organiques pour leur croissance. Une fois les insectes suffisamment prêts, ils sont abattus pour en extraire et purifier les ingrédients d’intérêt, qui pourront également être fonctionnalisés si nécessaire. Pendant le temps de croissance des larves, il est également possible de récupérer et de valoriser des coproduits issus de la production (déjections, mues des larves). « Ces larves d’insectes peuvent être source de matières à valeur ajoutée, comme des nutriments riches en acides aminés tels que la lysine, la cystéine, ou la méthionine et en acides gras (saturés et insaturés) ou encore du chitosan (ndlr : un polyoside) », précise Jean-Gabriel Levon, président d’Ynsect.

Plusieurs marchés cibles potentiels

Les produits issus de ces raffineries d’insectes peuvent avoir des applications dans de nombreux secteurs industriels : alimentation animale, cosmétique, biomatériaux, biocarburants, etc. « Dans un premier temps, nous nous concentrons sur le marché de l’alimentation animale, car il s’agit d’un marché colossal en attente d’alternatives, en particulier pour les farines de poissons », explique Jean-Gabriel Levon. Avant de continuer : « A ce jour, la farine d’insectes est plus chère que celle de poisson, mais avec l’augmentation des capacités de production à échelle industrielle, il est possible de faire diminuer considérablement le prix pour le rendre compétitif ».

Partager cet article avec :