Vitamine E : Amyris va sous-traiter en Chine

Partager cet article avec :
Le site d’Amyris à Brotas au Brésil.

Amyris, la société américaine de biotechnologie industrielle, a élargi ses relations avec Phyto Tech Corp (société Blue California). Basé dans le sud de la Californie, Blue California est un acteur mondial dans les ingrédients alimentaires, les arômes, parfums et nutraceutiques.

Amyris explique que les ventes de ses ingrédients No Compromise, huile de vitamine E à base de farnésène, ont plus que doublé en Chine et devraient continuer de croître fortement dans les secteurs des soins personnels et de la nutrition. Pour soutenir cette croissance, sans réaliser d’investissement capitalistique, Amyris a donc conclu un accord avec Blue California, pour confier à sa filiale Phyto Tech la fabrication de ses ingrédients en Chine. Blue California et sa filiale disposent en effet d’une base de production en fermentation en Chine, avec des capacités disponibles pour la technologie d’Amyris.

Par cet accord, Blue California devient aussi un sous-traitant privilégié pour Amyris en dehors de la Chine, sachant qu’Amyris fournit la technologie et son partenaire le capital et la capacité de fabrication. Amyris reste responsable de la distribution de ses produits à ses clients et partenaires.

Pour plus d’interviews, d’analyses, d’informations… pensez à vous abonner au magazine Formule Verte

Une demande en vitamine E en forte croissance

John Melo est le CEO d’Amyris.

Amyris souligne que la demande en huile de vitamine E est particulièrement forte en Chine. La société américaine prévoit de générer des revenus de 50 millions de dollars ou plus, au cours des 12 à 18 prochains mois, à travers des ventes supplémentaires en Chine.
« Nous sommes très satisfaits de cet accès à la capacité de fermentation de Blue California et du renforcement de notre partenariat », a déclaré John Melo, président d’Amyris. « Le leadership de Blue California dans les ingrédients naturels crée un solide lien stratégique entre nos deux entreprises. Notre partenariat, qui s’ajoute aux transactions stratégiques et financières auxquelles nous avons participé, contribuera à la croissance des revenus d’Amyris au cours des 12 prochains mois et jouera un rôle déterminant pour atteindre des ventes de produits record sur le marché chinois. Ce développement est le résultat d’un contrat de licence associé à un transfert de technologie réussi avec Blue California en décembre et l’un des nombreux partenariats stratégiques que nous sommes en train de finaliser » a-t-il ajouté.

Biossance, une gamme à succès dans les cosmétiques

FarneseneEn parallèle, Amyris continue de développer sa gamme Biossance, correspondant à une gamme de squalane et dérivés obtenus à partir de sa molécule plateforme farnésène, pour l’industrie des cosmétiques. Et pour l’heure, Amyris produit du farnésène par fermentation au Brésil à Brotas, à partir de sucre de canne. L’an passé la société a annoncé un projet d’augmentation de capacité pour un démarrage en 2018.

En décembre dernier, Amyris et le gouvernement du Queensland ont annoncé le lancement d’un partenariat pour créer une plateforme de production d’ingrédients durables dans cet état d’Australie.

Partager cet article avec :