Valorisation de CO2 : Lanzatech soutenu par un fonds néo-zélandais

Partager cet article avec :

Le fonds de pension néo-zélandais, Superannuation Fund, vient d’investir 60 millions de dollars dans la société LanzaTech. Fondée en 2005 en Nouvelle-Zélande avec un siège social maintenant installé à Chicago, la société convertit des gaz résiduaires (notamment du CO2) provenant d’aciéries en éthanol et autres carburants ou produits chimiques à plus haute valeur ajoutée. Une première unité commerciale est annoncée pour 2016.

Un lien conservé avec la Nouvelle-Zélande
« LanzaTech est l’une des sociétés les plus intéressantes que la Nouvelle-Zélande ait produit, avec un potentiel de croissance significatif », a estimé Nigel Gormly, qui dirige le fonds. «Nous sommes fiers de maintenir la connexion de LanzaTech avec la Nouvelle-Zélande et d’accompagner sa croissance ».

Le fonds Khosla Ventures basé dans la Silicon Valley reste le principal actionnaire de LanzaTech. Parmi ses autres investisseurs néo-zélandais, on peut citer le fonds K1W1 de Sir Stephen Tindall.

Partager cet article avec :