USDA met 100 millions d’euros dans les biocarburants

Partager cet article avec :

Le secrétaire chargé de l’Agriculture, Tom Vilsack, a annoncé que le ministère américain de l’Agriculture (USDA) allait investir jusqu’à 100 millions de dollars dans le cadre de partenariats pour soutenir le développement d’installations de production de biocarburants, répondant ainsi au besoin des consommateurs américains. L’USDA délivrera surtout des subventions pour encourager tous les efforts visant à augmenter le taux d’incorporation (actuellement de 10%) à travers la commercialisation de carburants de type E15 à E85 (15 à 85%).
« Les énergies propres, Made in America, contribuent à la protection de l’environnement, à la réduction de notre dépendance au pétrole étranger, à la création d’emplois et au soutien de l’économie dans les communautés rurales à travers le pays. Nous sommes heureux que nos agriculteurs produisent des quantités record de matière première pour ces carburants » a déclaré Tom Vilsack. « Toutefois, une combinaison de facteurs, y compris la baisse du prix des matières premières et la réduction de la demande en aliments de la part de l’industrie de la volaille, qui se remet de la grippe aviaire, sont des facteurs d’incertitude pour les producteurs de maïs et de soja américain. Grâce à ce partenariat, l’USDA permet de maintenir des infrastructures en place pour que les consommateurs puissent accéder à carburants renouvelables, tout en élargissant les débouchés pour les agriculteurs, et le développement des économies rurales sur le territoire américain. »

Six bioraffineries 2G à venir
Le secrétaire Vilsack a reconnu que la bioéconomie (ici entendu hors alimentaire) comme l’un des quatre piliers de la croissance économique rurale, en plus de l’agriculture de production, les systèmes alimentaires et de la conservation et des ressources naturelles. Dans ce cadre, l’USDA soutient les efforts d’industriels pour construire six nouvelles bioraffineries de biocarburants avancés (2G) en Louisiane, Géorgie, Oregon, Nevada, Caroline du Nord, et Iowa, en plus de deux installations existantes au Nouveau-Mexique et en Floride.
USDA a également travaillé au développement des produits d’origine biologique. Environ 2000 produits portent maintenant le label BioPreferred de l’USDA, et 150 applications BioPreferred sont en cours.
USDA a établi un partenariat avec l’US Navy et le ministère de l’Énergie pour accélérer le développement de substituts « drop-in » en matière de carburant. Trois sociétés Fulcrum Sierra biocarburants, Emeraude biocarburants, et de Red Rock biocarburants ont été agréées.

Au cours des six dernières années, l’USDA estime avoir investi 332 millions de dollars pour accélérer la recherche sur les énergies renouvelables, allant de la recherche génomique pour des cultures dédiées à la bioénergie, au développement de procédés pour leur conversion en biocarburants.

Partager cet article avec :