Une enquête ICIS/Genomatica révèle la poussée de la chimie du végétal

Partager cet article avec :

Genomatica a récemment publié sur son site Internet les résultats d’une enquête majeure sur la question du développement durable et de la chimie biosourcée dans l’industrie chimique traditionnelle. L’enquête a été menée en collaboration avec ICIS, un spécialiste de l’information sur le marché mondial de la pétrochimie. L’enquête, la quatrième d’une série qui a démarré en 2009, a révélé des avancées substantielles en matière de durabilité et sur les produits chimiques renouvelables, chez les producteurs de produits chimiques, les utilisateurs (entreprises fabriquant des produits à partir de produits chimiques de base et d’intermédiaires) et les distributeurs.
L’enquête a couvert des sujets incluant la stratégie et les actions globales en matière de produits chimiques durables ; l’utilisation actuelle et prévisionnelle ; les niveaux d’engagement ; l’intérêt client ; les principaux facteurs d’adoption ; les utilisations actuelles et futures ; et les perceptions des leaders de l’industrie.

 

Quelques enseignements clés de l’enquête

« Les producteurs rapportent que 65% de leurs clients sont intéressés par les produits chimiques durables. Et 63% rapportent un niveau d’intérêt de leurs clients plus élevé qu’il y a trois ans. »

« Plus de la moitié de tous les producteurs pensent qu’il y a un avantage économique à long terme à basculer certaines de leurs matières premières sur le végétal (54% en 2017 contre 43% en 2014). »

« 71% des principaux répondants de l’industrie chimique pensent que les produits chimiques renouvelables seront couramment utilisés dans cinq ans. »

« En ce qui concerne les acteurs du biosourcé, l’enquête cite (sans surprise) Genomatica en tête, suivi de Novozymes, Covestro, Novamont puis BASF. »

 

Partager cet article avec :