Un premier trimestre dynamique pour Fermentalg

Partager cet article avec :

Le spécialiste de la production de composés à partir de microalgues a publié le bilan de son exercice sur le premier trimestre 2015. Fermentalg affiche un solide niveau de trésorerie (34 millions d’euros) « en phase avec ses besoins », et ce malgré l’absence de revenus sur cette période. La société libournaise a également engagé des investissements pour la construction de son unité de développement industriel (UDI). Représentant un coût total de 20 M€, ce démonstrateur, dont la première pierre a été posée en février, sera dédié à la production d’oméga-3 et d’oméga-6 pour l’alimentation humaine et verra le jour en 2016. Pour cet outil industriel, la société libournaise a déboursé 3,7 M€ pour l’acquisition du foncier et de ses bâtiments actuels, lui permettant de disposer d’un site totalement intégré une fois qu’il sera mis en service.

Confirmation des objectifs 2015

Ces avancements sont en ligne avec le plan de marche de Fermentalg, qui souhaite commercialiser ses produits dès 2016. A ce propos, l’huile enrichie en oméga-3 avait reçu en février l’agrément européen « Novel Food » autorisant la mise sur le marché de la nutrition humaine. Concernant son socle technologique, il a renforcé en mars son portefeuille de brevets via la délivrance de deux nouveaux brevets pour l’exploitation de souches de microalgues à haut potentiel. Pour soutenir son activité actuelle et future, l’entreprise avait récemment renforcé son équipe avec l’arrivée de trois collaborateurs au comité de direction.

Partager cet article avec :