Un polyamide biosourcé de DSM utilisé dans la Class A

Partager cet article avec :

Le constructeur Mercedes-Benz a choisi d’utiliser un capot moteur en polymère EcoPaXX Q-HGM24 de DSM pour sa nouvelle Class A turbo-propulsion. Ce matériau présente une très bonne résistance thermique et stabilité dimensionnelle à plus de 200°C, car il aurait le point de fusion le plus élevé de tous les polyamides aliphatiques biosourcés, selon DSM. Le couvercle, qui pèse seulement 1,320 kg, contribue par ailleurs à l’allègement de la nouvelle Class A, plus économe en carburant de 26% par rapport à la génération précédente. Selon DSM, il présente aussi un aspect de surface supérieur aux autres polyamides actuellement utilisés pour ce type d’application. Un point important pour le client car lorsqu’il ouvre son capot, le capot moteur est la composante la plus visible de tout le compartiment moteur.

Un polyamide renforcé

Lancé en 2009, l’EcoPaXX est un polyamide 4,10, contenant 70% de matière biosourcée dérivée de l’huile de ricin. Le EcoPaXX Q-HGM24 correspond quant à lui à une version renforcée avec des fibres de verre (10%) et des particules minérales (20%).

Dans le certificat de « cycle de vie environnemental » de cette Class A

DSM
Capot moteur en polyamide EcoPaXX Q-HGM24 de DSM.

Mercedes-Benz indique que ce capot moteur induit 60% de moins d’émissions d’émissions de CO2 que sa version pétrosourcée. « La différence par composant  est d’environ 6,5 kg de dioxyde de carbone », explique le rapport. «Cette technologie apporte une contribution significative à la protection du climat. »

Partager cet article avec :