Un outil pour surveiller la part du biosourcé dans l’industrie chimique

Partager cet article avec :
Unité thaïlandaise Epicerol de Solvay.

Un nouvel outil en ligne, qui permet de suivre l’utilisation de matières premières biosourcées dans des produits, a été lancé par 3 partenaires : AkzoNobel, Advanced Biochemical Thailand (ABT) et EY. Encore au stade pilote, ce sera le premier outil à utiliser la certification électronique pour suivre le contenu biosourcé tout au long de la chaîne de valeur.

Dans la pratique, il s’appuie sur des matières premières biosourcées connues et certifiées au début de la chaîne d’approvisionnement. Les entreprises peuvent ensuite les transférer via une plate-forme en ligne, qui surveille automatiquement le contenu biosourcé de tous les produits fabriqués à partir de ces produits. Cette approche donne alors un aperçu rapide du contenu biosourcé des produits fabriqués.

L’Epicerol, premier produit biosourcé audité

Epicerol sera le premier produit chimique qui sera suivi tout au long de la chaîne d’approvisionnement. L’épichlorhydrine biosourcée (ECH) est produite par ABT et est déjà utilisée dans les revêtements époxy durables d’AkzoNobel.

« Cette application augmentera la transparence et encouragera les entreprises à utiliser des matières premières plus durables », a déclaré Thibaud Caulier, directeur commercial chez ABT. « Les clients peuvent mettre en avant un impact positif en surveillant leur consommation d’Epicerol, l’épichlorhydrine la plus durable du marché ».

Un système flexible

Après la phase pilote, les partenaires chercheront à élargir l’outil à d’autres produits chimiques, comme le diméthyléther, qui est utilisé comme propulseur dans les désodorisants. Les partenaires estiment que le système offre une flexibilité suffisante pour pouvoir être utilisé par l’industrie dans une large gamme de produits.

« L’outil fonctionne comme un marché virtuel pour l’industrie », a déclaré Roel Drost, Senior Manager Climate Change & Sustainability au EY. « Les entreprises peuvent s’inscrire et échanger différents types de certificats de produits biosourcés, allant des ingrédients de base aux produits finis. Cela nous a permis de transformer la complexité de l’industrie chimique en un outil simple et rentable pour les produits biosourcés. Par conséquent, nous voulons rapidement mettre à la disposition cette solution à d’autres chaînes d’approvisionnement pour apporter de la valeur à l’ensemble de l’industrie. »

 

Partager cet article avec :