Un biopolymère à base de pulpe de betterave

Partager cet article avec :

Aux Etats-Unis, des chercheurs soutenus par l’ARS (Agricultural research Service) ont trouvé un nouveau débouché à la pulpe de betterave qui empoisonne les industriels du sucre. En effet, plus de 1 million de tonnes de pulpe de betterave à sucre sont produits chaque année par les industriels américaines du sucre de betterave. « Trouver des utilisations rentables pour la pulpe biodégradable, qui est le résidu de l’extraction du sucre, est essentiel pour la viabilité économique à long terme de l’agro-industrie américaine » expliquent les chercheurs qui proposent donc de combiner ce déchet avec du PLA dans une extrudeuse double vis pour proposer un nouveau matériau composite, thermoplastique et biodégradable. Le taux d’incorporation peut même être poussé jusqu’à 50% pour l’obtention d’un matériau qui aura des propriétés mécaniques similaires au polystyrène ou au polypropylène dans des applications d’emballage alimentaire (barquettes opaques, pots de yaourt). Les chercheurs affirment que cette association permet de proposer un polymère à un coût inférieur à celui du PLA pur.
L’ARS est une agence de recherche américaine fondée en 1953 et gérée par le département américain de l’agriculture (USDA).
http://www.ars.usda.gov

Partager cet article avec :