Trimatec en redressement judiciaire depuis avril

Partager cet article avec :

Malgré une restructuration fin 2016 qui avait débouché sur un resserrement de son équipe, le pôle de compétitivité Trimatec est à nouveau en grande difficulté. Il a été placé en redressement judiciaire le 12 avril dernier.

Alors qu’il avait accompagné, dans le cadre des Investissements d’Avenir, de grands projets structurants basés, il a fait les frais d’une désaffectation des grands investisseurs ; nombre d’acteurs qui travaillaient notamment sur la valorisation de la biomasse sous forme de biocarburants se sont désengagés. « Le pôle avait beaucoup grossi grâce à ce segment des biocarburants. Mais cet engouement a fondu et de nombreux projets se sont effondrés » justifiait il y a quelques mois dans nos colonnes Hughes Blachère, président du pôle. D’où son repositionnement dans le développement de procédés propres et sobres pour l’industrie, et une priorité donnée à des projets « à ancrage territorial ».

Selon notre confrère L’Usine Nouvelle, il a été mis sous observation pour six mois par le tribunal de grande instance de Nîmes, qui a nommé un mandataire judiciaire.

Partager cet article avec :