Trésorerie quasi-stable pour Metabolic Explorer

Partager cet article avec :

Metabolic Explorer (Metex), société de chimie biologique qui développe et industrialise des procédés biochimiques pour une chimie verte et durable, a publié le 28 juillet son information financière du 2ème trimestre 2017.

Sur la période, Metex a réalisé un chiffre d’affaires de près de 1 million d’euros. Ce montant correspond, d’une part, aux revenus contractuels perçus sur la période dans le cadre de l’accord de développement signé avec le groupe finlandais UPM – accord visant à développer un procédé de production de MPG (monopropylène glycol ou 1,2-propanediol) à partir de sucres cellulosiques de deuxième génération – et d’autre part, au montant perçu dans le cadre du contrat de prestations de services signé pour une durée de deux ans avec Evonik lors de la cession de la technologie L-méthionine/inoLa en novembre 2016. Le chiffre d’affaires du premier semestre 2017 s’élève à 2 M€ contre 0,9 M€ à l’issue des six premiers mois de l’exercice 2016.

Une trésorerie brute de 39,2 M€ 

Au 30 juin 2017, la société disposait d’une trésorerie brute, norme IFRS, de 39,2 M€ (contre 41,8 M€ au 31 décembre 2016) et d’une trésorerie nette d’endettement de 32,7 M€ (contre 34,9 M€ au 31 décembre 2016).

Ce montant de trésorerie intègre notamment un versement de 0,5 M€ correspondant à une subvention d’étape reçue de Bio Based Industries Joint Undertaking dans le cadre du projet collaboratif « Valchem » relatif au développement du procédé MPG.

Cette trésorerie au 30 juin 2017 n’inclut pas une somme de 1,5 M€ perçue début juillet, somme correspondant au remboursement du Crédit Impôt Recherche (CIR) diminué du paiement d’impôt sur les sociétés dû au titre de l’exercice 2016.

Source Metabolic Explorer

Partager cet article avec :