Toyota introduit la biohydrine dans certaines durites

Partager cet article avec :

Le constructeur automobile a annoncé l’introduction de biohydrine dans les durites de moteur et de transmission de ses modèles. « Née d’une collaboration entre Toyota, Zeon Corporation et Sumitomo Riko Co., Ltd., la biohydrine est un caoutchouc produit à partir de biomatériaux d’origine végétale et non d’épichlorohydrine, le mélange époxy habituellement employé », précise Toyota. Ce biomatériau sera utilisé dans des véhicules produits dès le mois de mai pour les durites de capteur de dépression. Son utilisation sera généralisée à l’ensemble des véhicules de Toyota fabriqués au Japon d’ici à la fin de l’année. Et le groupe prévoit d’en étendre l’usage à d’autres composés caoutchoutés hautes performances comme les durites de freins et d’alimentation en carburant.

Le caoutchouc biohydrine efficace pour la production de masse
En effet, Toyota souligne la résistance des éléments produits avec la biohydrine. « La production du caoutchouc de biohydrine passe par différentes techniques pour lier à l’échelle moléculaire des matières d’origine végétale et dérivées du pétrole. Grâce à cela, ce caoutchouc offre le niveau de résistance à l’huile, à la chaleur et la longévité indispensables aux durites de capteur de dépression présentes dans les moteurs et les transmissions. De plus, il se prête aussi bien à la production de masse que le caoutchouc d’hydrine à base de pétrole, ce qui permet de l’appliquer à grande échelle aux utilitaires », détaille le constructeur.

Des émissions de CO2 réduite de 20 %
L’utilisation de la biohydrine est par ailleurs vu comme « un petit pas, mais un pas appréciable » par le constructeur pour l’atteinte de ses objectifs environnementaux, appelés Toyota Environmental Challenge 2050. Le groupe estime en effet que « ces biomatériaux devraient réduire d’environ 20 % les émissions de carbone du matériau au cours de son cycle de vie par rapport au caoutchouc classique à base d’hydrine dérivée du pétrole ».

Partager cet article avec :