Tereos et Wilmar élargissent leur partenariat chinois dans l’amidon

Partager cet article avec :

Le groupe Tereos qui avait conclu en 2011 un partenariat avec le Singapourien Wilmar pour la production d’amidons de blé et de ses dérivés en Chine, annonce l’élargissement de ce partenariat au maïs et à la pomme de terre ainsi que l’acquisition d’une amidonnerie de maïs en joint-venture avec Wilmar. Ce dernier est un groupe agroindustriel positionné en oléochimie, mais aussi dans le sucre. L’usine achetée est située à Tieling dans le Nord de la Chine (province du Liaoning) et dispose actuellement d’une capacité de transformation de 700 000 tonnes de maïs par an sera détenue à hauteur de 51 % par Wilmar et 49% par Tereos. L’opération reste soumise à l’approbation des autorités de la concurrence compétentes.

« L’acquisition de l’amidonnerie de Tieling marque une étape importante de notre partenariat avec le groupe Wilmar et nous permettra de produire dès 2014 une gamme d’amidons issue du blé aussi bien que du maïs et de répondre ainsi plus largement aux besoins de nos clients sur le marché chinois » a déclaré Alexis Duval, président du directoire de Tereos.

Tereos, groupe de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, apportera son expertise dans la production d’amidons et de ses dérivés à partir de maïs développée depuis plus de 15 ans dans ses usines européennes de Marckolsheim (France) puis de Saragosse (Espagne). Tereos a, par ailleurs, entrepris la construction d’une amidonnerie de maïs à Palmital, au Brésil. Avec l’acquisition des usines d’Haussimont en France et de Palmital au Brésil, Tereos a également élargi, en 2011, son expertise technologique à la production de fécule à partir de pomme de terre et de manioc.

Un premier partenariat dans l’amidon de blé

En Chine, l’autre projet industriel issu du partenariat Tereos/Wilmar concernant la construction d’une amidonnerie de blé à Dongguan, près de Canton sera opérationnel au cours du 1er semestre 2014. L’usine transformera 500 000 t de blé pour produire de l’amidon, des sirops de glucose et du gluten.

Le groupe Tereos explique que, depuis 2010, la Chine est devenue le 1er marché mondial de l’amidon devant les Etats-Unis et représente 30 % de la consommation mondiale. La part de l’isoglucose a été multipliée par 4 en 6 ans et représente 11% des sucres consommés.

Partager cet article avec :