Tabac énergétique : Deinove s’allie à l’Américain Tyton

Partager cet article avec :
Culture de tabac énergétique.
Culture de tabac énergétique.

Deinove démarre un partenariat technologique et commercial avec l’Américain Tyton BioEnergy Systems (Tyton), spécialiste du tabac énergétique. Ensemble, ils vont combiner les bactéries déinocoques de Deinove, et ses compétences en fermentation, avec un nouveau substrat, le tabac énergétique. Objectif : la production de divers composés industriels biosourcés.

Le tabac énergétique est une nouvelle source d’énergie renouvelable, économique et écologique, naturellement pauvre en lignine et riche en sucres et huiles valorisables. « Une quantité donnée de ce tabac permet par exemple la production de trois fois plus d’éthanol que ne le permet le maïs, et trois fois plus de biodiesel que ne le permet le soja » illustre la société Deinove.

Une variété de tabac particulière

En outre, la culture du tabac nécessite de faibles ressources en eau et peut s’effectuer sur des terres non exploitables pour des cultures alimentaires. Dans ce domaine, Tyton qui est un spécialiste de l’agronomie a développé une variété de tabac particulière et un procédé d’extraction d’huile ou de sucre permettant la production de bioéthanol ou biodiesel low cost.

Quant à Deinove, ses développements portent actuellement sur plusieurs types de matières premières comme les résidus de maïs, de blé ou les déchets urbains et peut être appliqué de manière flexible à différents types de substrats, sucres simples ou complexes (amidon, cellulose, hémicellulose). Par exemple, tout récemment Deinove a annoncé que sa plateforme de production d’acide muconique commençait à être testée avec des substrats de deuxième génération, dérivés de la cellulose.

Partager cet article avec :