Sucre 2G : nouvelle aide de l’Ontario à Comet Biorefining

Partager cet article avec :
Comet passe au stade industriel.

L’Ontario va apporter sa contribution dans le financement du projet de bioraffinerie de Comet Biorefining, pour la production de 30 000 t/an de dextrose (ou glucose) de deuxième génération à partir de tiges de maïs et de paille de blé. La province canadienne prévoit de consacrer jusqu’à 8 millions de dollars canadiens (5,2 M€) sur un investissement total de 79,8 millions de dollars par l’intermédiaire de son fonds pour l’emploi et la prospérité, Jobs and Prosperity Fund (JPF). Grâce à cette nouvelle unité, 82 nouveaux emplois directs et 158 emplois indirects, notamment dans la récolte, la construction, l’agriculture et la fabrication, pourraient être créés.

Le Jobs and Prosperity Fund, acteur clé du soutien de l’emploi
Depuis janvier 2013, l’Ontario a engagé plus de 950 millions de dollars canadiens dans des projets administrés dans le cadre de JPF, ce qui a permis de mobiliser un investissement total de plus de 12 milliards de dollars canadiens et la création, ou la conservation, d’environ 55 000 emplois.

Ce soutien intervient alors que Comet risque de perdre l’un de ses premiers clients, la société BioAmber. Egalement installée à Sarnia, cette dernière vient de se déclarer en faillite aux Etats-Unis et au Canada. En avril 2016, les deux sociétés avaient signé un accord pour la fournirture de cette première unité de BioAmber et les suivantes qui devaient voir le jour.

Partager cet article avec :