Start-up : AkzoNobel révèle les lauréats de son concours « Imagine Chemistry »

Partager cet article avec :

AkzoNobel a révélé les gagnants de son concours « Imagine Chemistry », initiative lancée cette année pour aider à résoudre des défis liés à la chimie dans des catégories allant de du recyclage des matières plastiques, au développement de sites chimiques sans déchets.
Trois sociétés se sont tout particulièrement illustrées. A ce titre, elles bénéficieront du soutien d’AkzoNobel pour le développement de leurs projets et la mise sur le marché des solutions qui vont en découler.

Les trois lauréats

  • Ecovia Renewables a été récompensée pour son procédé de production d’acide polyglutamique par fermentation. Ce composé est notamment pressenti pour être utilisé comme hyperabsorbant dans des produits de soins personnels ou comme épaississant en cosmétique.
  • Industrial Microbes a été retenue pour sa technologie de production d’intermédiaires chimiques clés, tels que l’oxyde d’éthylène, à partir de CO2 et de gaz naturel. Le savoir faire de la société est basé sur la biologie de synthèse et sa capacité à développer des microorganismes génétiquement modifiés.
  • Enfin, Renmatix a été récompensée pour sa technologie de déconstruction de la biomasse lignocellulosique en utilisant de l’eau sous pression. Elle donne accès à trois types de produits : des sucres en C5, des sucres en C6 et de la lignine.
    « Nous pensons que ces innovations ont un grand potentiel pour répondre aux besoins des clients et contribuer à un monde plus sûr et plus durable. Nous sommes impatients de travailler avec les start-ups gagnantes pour transformer leurs idées en une réalité commerciale » a déclaré Peter Nieuwenhuizen, directeur mondial de la R&D d’AkzoNobel Specialty Chemicals.

7 autres start-up remarquées
En plus de ces trois gagnants, sept autres start-up ont reçu des prix, y compris des conseils d’experts et plusieurs mois de soutien au niveau du Centre d’innovation ouvert Deventer d’AkzoNobel aux Pays-Bas.

  • Ufraction8 (Royaume-Uni) : technologies de filtration, séparation et déshydratation pour les procédés de bioproduction utilisant des microalgues, des enzymes et des bactéries. Cette technologies contribue à améliorer l’efficacité des opération de Down Stream Processing
  • InOpSys (Belgique) : traitement des eaux usées sur site.
  • Filligrade (Pays-Bas) : filigranes interactifs pour les plastiques.
  • Logos Technologies (Etats-Unis) : bio-tensioactifs naturels issus de la fermentation.
  • Cadel Deinking (Espagne) : Technologie de recyclage des déchets plastiques qui permet d’éliminer l’encre imprimée.
  • MISQ (Pays-Bas) : le Miscanthus comme source durable de cellulose.
  • Université de Californie (États-Unis) : alternative verte à la pâte de bois.

AkzoNobel ajoute que plus de 200 entreprises avaient présenté des idées pour le concours. Les gagnants ont été choisis parmi un groupe de 20 finalistes lors d’un événement de trois jours organisé sur le Deventer Open Innovation Centre d’AkzoNobel. Au cours de l’événement, plus de 90 experts d’AkzoNobel et des organisations partenaires, dont KPMG et Lux Research, ont travaillé avec les startups pour développer leurs idées et définir des voies d’accès au marché.

Suite au succès de cette première édition, le concours Imagine Chemistry sera à nouveau relancé en 2018.

Partager cet article avec :