Seppic lance Sepiclear G7, un solubilisant 100% biosourcé

Partager cet article avec :

La société Seppic, filiale du groupe Air Liquide dans les ingrédients de spécialité santé, annonce le lancement de sa molécule d’heptyl glucoside sur le marché de la cosmétique sous le nom de Sepiclear G7. Ce produit est un tensioactif non ionique certifié 100% biosourcé par l’Association Chimie du Végétal (ACDV). Il est obtenu par combinaison d’un alcool gras en C7 dérivé de ricin et de glucose de blé garanti sans OGM. La synthèse est effectuée à Castres dans les installations industrielles de la société.

Le respect des 12 principes de la chimie verte

Produit non moussant avec des propriétés de tensioactif, Sepiclear G7 est proposé en cosmétique pour solubiliser des ingrédients hydrophobes comme des huiles essentielles, du parfum, de la vitamine E, du parfum… Des applications sont ensuite possibles dans les lotions, les eaux micellaires, les gels ou les soins du corps. Facilement biodégradable et obtenu dans le respect des 12 principes de la chimie verte (procédé catalytique, conditions réactionnelles douces, absence de solvant…), ce produit constitue une alternative aux tensioactifs éthoxylés, d’origine pétrochimique. La filière des spécialités industrielles de Seppic utilise également cette molécule « heptyl glucoside » dans le Simulsol SL7 G pour des utilisations propres à la détergence, en tant qu’agent hydrotrope c’est-à-dire pour améliorer la solubilité des tensioactifs dans l’eau, alors que ces tensioactifs sont formulés en très grande concentration.

L’heptyl glucoside  s’est vu décerner une médaille sur l’édition 2013 du prix Pierre Potier dont l’objectif est de mettre en lumière les initiatives de l’industrie chimique en faveur du développement durable et de favoriser le développement de démarches éco-responsables dans la filière. « Il s’agit de la même molécule, mais les exigences ne sont pas les mêmes pour les marchés de l’industrie et de la cosmétique » explique Lucie Maisonneuve, chef produit et marché chez Seppic. Elle souligne notamment l’importance de la couleur des produits pour ne pas risquer de teinter les formulations des clients aval.

Une expertise dans les tensioactifs dérivés du sucre

A noter également que Seppic dispose de longue date d’une expérience dans la chimie des tensioactifs dérivés du sucre. Lucie Maisonneuve cite par exemple l’agent moussant Oramix CG110 (caprylyl/capryl glucoside), qui est obtenu par le même type de chimie mais avec une chaîne grasse différente. « L’Oramix CG110 est le cousin de Sepiclear G7, avec un effet moussant plus adapté aux marchés de l’hygiène » explique-t-elle. Autre exemple avec l’agent moussant l’Oramix NS10 (decyl glucoside) qui se caractérise par une chaîne grasse plus longue. Dans la catégorie des émulsionnants non ioniques, la gamme des Montanov est également basée sur la même chimie, avec cette fois une chaîne grasse bien plus longue.

« Nous continuons à travailler sur la chimie des sucres et nous avons actuellement plusieurs molécules à l’étude » confie la chef de produit. Nous nous intéressons à la réalisation  d’Analyses de cycle de vie (ACV). Le travail a déjà été réalisé sur un émulsionnant Montanov. L’objectif est maintenant de valoriser cette analyse pour l’ensemble de ces produits à 100% biosourcés.

Partager cet article avec :