Saipol investit dans son usine héraultaise

Partager cet article avec :

La filiale spécialisée dans les huiles végétales raffinées du groupe Avril a annoncé deux investissements sur son usine de Sète (Hérault). Cumulant une somme de 28,5 millions d’euros, ces deux opérations ont vocation à recentrer l’activité de l’usine sur la production de biodiesel. « A travers ces investissements, nous souhaitons réaffirmer notre ancrage dans la région et notre confiance dans l’avenir d’une filière française du biodiesel à la pointe des énergies renouvelables en Europe », indique Jean-Philippe Puig, gérant de la SCA Avril. Le premier investissement de 13 M€ concerne une nouvelle unité d’estérification, transformant 600 000 tonnes de graines de colza par an. L’outil permettra la production annuelle de 280 000 tonnes de biodiesel, de 340 000 tonnes de tourteaux (coproduits issus de la trituration des graines) et de 28 000 tonnes de glycérine végétale.

Utiliser davantage d’énergies renouvelables

Le second investissement d’un montant de 15,5 M€ (dont 4,2 M€ de subventions de l’État) porte sur la construction d’une chaudière biomasse destinée à l‘alimentation énergétique du site. Elle utilisera des coques de tournesol en provenance de l’usine de Bassens (Gironde) pour produire de la vapeur. Selon Saipol, cette installation offrira la possibilité de réduire les émissions de gaz à effet de serre du site de 90 %. Avec cette chaudière biomasse, la société revendique désormais que « 75 % des besoins énergétiques de l’usine héraultaise sont issus de sources renouvelables ».

Partager cet article avec :