Roquette clôture le programme BioHub avec succès

Partager cet article avec :
Roquette à Lestrem
Le site de Roquette à Lestrem dans le Pas-de-Calais.

Emblématique du renouveau de la chimie du végétal en France, le programme BioHub, lancé en 2006 et porté par le groupe amidonnier Roquette, arrive à son terme. Satisfait des résultats, Christophe Rupp Dahlem, vice-président R&D Plant based Chemistry chez Roquette, explique que sur les 9 projets initiés au départ, visant à développer de nouveaux building blocks ou intermédiaires pour la chimie, 3 ont eu des suites positives. Trois familles de produits sont en effet arrivées au stade commercial : l’isosorbide et l’acide biosuccinique pour la fabrication de plastiques de performance et les diesters d’isosorbide utilisés en tant que plastifiants. Pour soutenir leur déploiement, deux unités industrielles ont vu le jour. La première, qui est le fruit d’une collaboration entre Roquette et DSM, a une capacité de production de 10000 t/an d’acide succinique à Cassano Spinola en Italie (site Roquette) depuis 2012. La seconde est une unité de 20000 t/an d’isosorbide, installée chez Roquette à Lestrem, mise en service en début d’année.

« Trois projets sur 9, cela revient à 30% des projets qui ont abouti. En innovation de rupture, le ratio est en général de 10 à 15% » se félicite Christophe Rupp Dahlem. « Sans le soutien que nous avons reçu de l’AII, devenu BpiFrance, nous ne serions pas allés aussi vite et nous ne serions pas encore arrivés sur le marché ».

Des projets poursuivis en solo par des partenaires

Mais ce programme BioHub a fait d’autres petits car au fil des années Roquette s’est entouré de nombreux partenaires privés et publics : Arkema, DSM, BASF (anciennement Cognis), Solvay, Tergal Fibres, Sidel, Eurovia/Vinci, Metabolic Explorer, INSA Lyon et Rouen, IMMCL Lille (CNRS), Rice University (Etats-Unis). Certains d’entre eux poursuivent des projets en solo à commencer par BASF qui devrait lancer prochainement des dérivés issus du programme BioHub pour la cosmétique. Citons également Metabolic Explorer qui poursuit un programme dans la L-Méthionine.

La page du BioHub tournée, Roquette travaille déjà sur le lancement d’autres projets. Christophe Rupp Dahlem cite par exemple le domaine les matériaux de performance avec des projets en cours avec l’Ifmas dans le cadre du programme de investissements d’avenir. Et d’ajouter : « Nous n’avons pas encore de projet européen s’inscrivant dans le cadre du PPP Biobased Industries. Mais nous travaillons dessus et il est possible que cela se concrétise prochainement ».

Partager cet article avec :