Résultats en hausse pour Wilmar

Partager cet article avec :

Wilmar, géant singapourien de l’agroindustrie, a réalisé un bénéfice net en hausse de près de 87% au deuxième trimestre à 218,5 millions de dollars grâce à des taux de change favorables. Le leader asiatique enregistre une hausse sur l’ensemble de ses activités, en particulier les oléagineux, l’agroalimentaire et le sucre, à l’exception notable de l’huile de palme affectée par la baisse des prix et des rendements. Les plantations et les moulins d’huile de palme ont ainsi accusé un repli de 34% à 52,7 millions de dollars, alors que les rendements ont diminué de 7% (4,1 Mt/ha) en raison d’une sécheresse dans les régions de production en Indonésie et d’une baisse de la production totale de 2% à 924 Mt. A l’inverse, le segment « Palm and Laurics », qui comprend les huiles de coprah et l’acide laurique qui en est tiré, enregistre une hausse des ventes de 10% en volumes et de 40% de son résultat net avant impôts, à 224,5 millions de dollars. Les produits manufacturés se portent également bien, avec des volumes de ventes en hausse de 22% (soutenues par les huiles de consommation, auxquelles ont profité des baisses de prix) et un résultat en progression de 67% à 30 millions de dollars. Oléagineux et céréales subissent un léger repli de 2% en volume mais les marges de trituration reste positives avec un résultat net avant impôts de 15,3 millions de dollars. Le sucre affiche des pertes nettes avant impôts de 30 millions de dollars mais la saison commençait à peine en juin en Australie.

Diversification dans la chimie du végétal

« Malgré un contexte difficile, Wilmar a su tirer parti de la baisse de certaines matières premières de base et des investissements réalisés récemment dans le secteur sucrier et dans celui de la chimie du végétal, en particulier les acides gras » estime le président du groupe Kuok Khoon Hong.

Wilmar est présent dans une cinquantaine de pays, dont principalement la Chine, l’Inde et l’Indonésie. Il gère quelque 450 sites industriels.

Source AFP

Partager cet article avec :