Résines phénoliques : Avalon lance un projet de R&D

Partager cet article avec :

Le spécialiste suisse de la chimie renouvelable Avalon Industries a annoncé le démarrage d’un projet de R&D en collaboration avec l’université des sciences appliquées de Berne sur les résines et adhésifs durables. Ce programme vise à mettre au point des résines phénol sans formaldéhyde, durables et non toxiques pour le secteur du traitement du bois. Il souhaite également substituer le phénol avec de la lignine, en vue de développer une résine 100 % biosourcée à partir de la molécule plateforme 5-HMF (5-hydroxyméthylfurfural). « Nous considérons que le 5-HMF est l’alternative la plus prometteuse au formaldéhyde pour la production future de résines », indique Thomas Kläusli, directeur marketing d’Avalon Industries.

Ava en pointe sur les résines à base de 5-HMF

Ce nouveau programme dénommé « Development of a formaldehyde-free phenol type adhesive system for the manufacturing of plywood » intervient suite aux résultats positifs d’un autre projet mené par une société-parente d’Avalon, Ava-CO2. Il avait permis notamment de développer des résines urée-HMF non toxiques, se substituant à différentes résines : phénoliques, mélamine-formaldéhyde et urée-formol. Le groupe Ava, par le biais de sa filiale Ava Biochem, produit depuis 2014 du 5-HMF à échelle industrielle sur son site de Muttenz (Suisse). D’une capacité supérieure à 20 tonnes par an, cette unité utilise un procédé de carbonisation hydrothermale avec comme matière première du fructose (sucre en C6).

Partager cet article avec :