Repsol : Un pilote de polycarbonate-polyol issu de CO2 renouvelable

Partager cet article avec :

La compagnie pétrolière espagnole Repsol, a annoncé le démarrage d’une unité pilote de production de polycarbonate-polyol renouvelable à Puertollano en Espagne. Fabriqué à partir de dioxyde de carbone (CO2), ce composé est une alternative abondante et durable à l’oxyde de propylène d’origine fossile. Il trouve notamment des applications dans le domaine de la production de revêtements, adhésifs, mastics et élastomères (CASE). Le polycarbonate-polyol bénéficie de propriétés d’adhérence et d’élasticité supérieures comparé à des polyols classiques, ce qui idéal pour la fabrication des adhésifs et des élastomères. Avec ce pilote de production, le groupe espagnol espère produire un polyol incluant 20 % CO2, ce qui permet de réduire son impact environnemental en ce qui concerne les émissions de polluants. Cette unité pilote illustre l’engagement de Repsol dans l’innovation durable, et constitue « une étape de plus vers le projet ambitieux d’une échelle industrielle ».

Privilégier les technologies à faible émission de carbone

Le démarrage de ce pilote de polyol de polycarbonate issu de CO2 renouvelable s’inscrit dans la démarche d’un consortium de plusieurs pétroliers et gaziers dénommé OGCI (Oil & Gas Climate initiative). Opérationnel depuis 2014, il réunit les sociétés CNPC, BP, Eni, Pemex, Repsol, Saudi Aramco, Reliance, Shell, Statoil et Total. En novembre 2016, ces poids lourds du secteur du pétrole et gaz ont annoncé leur intention investir 1 milliard de dollars sur 10 ans pour le développement et la mise en œuvre de technologies innovantes contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Partager cet article avec :