Réorganisation de Diester Industrie International

Partager cet article avec :

Diester Industrie International (DII), coentreprise entre le Français Sofiprotéol et l’Américain Bunge a subi ne réorganisation. Dédiée au biodiesel, elle est détenue à 60 %  par Diester Industrie, la branche de Sofiprotéol spécialisée dans les biocarburants, et à 40 % par KBBV, une filiale de Bunge. Fondée en 2005, DII possède quatre filiales en Europe : Oleon Biodiesel (Belgique), MBF (Allemagne), Novaol Austria (Autriche) et Novaol Italia (Italie). Celles-ci produisent du biodiesel et de la glycérine végétale, un coproduit obtenu lors de l’estérification d’huiles végétales en biodiesel. La coentreprise détient aussi 50 % de la société allemande Natural Energy West (NEW), le reste du capital étant réparti entre des opérateurs nationaux de la filière olégineuse. Dans le cadre de la réorganisation, Sofiprotéol va récupérer 100 % des parts d’Oleon Biodiesel, qui sera intégré au sein de Diester Industrie. L’unité d’Oleon est intégrée au site belge d’Ertvelde (Belgique) de Sofiprotéol « ce qui permettra d’optimiser l’exploitation de cette unité », précise le groupe français. Les filiales Novaol Austria et MBF seront, elles, cédées à Bunge. Leurs unités situées à Bruck an der Leitha (Autriche) et à Mannheim (Allemagne) sont intégrées à des sites de trituration du groupe américain. Une fois la réorganisation effective, la coentreprise DII continuera à détenir 100 % de sa filiale italienne Novaol Italia qui opère deux unités à Porto Corsini et Livourne et 50 % de NEW. La capacité annuelle de production de biodiesel de DII passera d’1 million de tonne à 700 000 tonnes.

Partager cet article avec :