Renmatix booste sa R&D

Partager cet article avec :

La start-up américaine Renmatix, spécialisée dans la production de sucres cellulosiques pour les marchés de la chimie et des combustibles, vient d’ouvrir un nouveau centre de recherche et de développement en Pennsylvanie. L’investissement engagé se chiffre en millions de dollars. Ce centre doit permettre d’accélérer la découverte de nouvelles sources de matières premières durables, d’aider les clients en aval dans leur transition vers les sucres cellulosiques, et de poursuivre des travaux pour améliorer la compétitivité du procédé Plantrose développé par la société. Ce procédé a la particularité d’utiliser de l’eau supercritique comme solvant pour déconstruire la matière végétale et en extraire des sucres à partir de la cellulose.  « Nous avons déjà une technologie éprouvée à un coût compétitif. Maintenant, nous cherchons à réduire encore davantage nos coûts à mesure que nous accédons à une production à l’échelle commerciale »  a déclaré Manuk Colakyan, CTO de Renmatix.
Le mois dernier, Renmatix avait annoncé un accord de développement conjoint (JDA) avec Waste Management afin d’évaluer la technologie de Renmatix dans le traitement de déchets urbains, y compris les restes de nourriture, des débris du bâtiment et du papier. Le nouveau centre technique, doté de chercheurs experts en chimie, en biologie et en procédés, analysera des flux de déchets urbains, et plus de 50 types de biomasse durable disponibles dans le monde entier, comme nouvelles matières premières pour le procédé Plantrose.
Rappelons enfin que Renmatix est soutenu par BASF. En janvier dernier, le géant de la chimie avait investi 30 millions de dollars dans la start-up dans le cadre d’un tour de table de 50 M$ (39 M€).

Partager cet article avec :