R&D : le CNRS et l’Inra renforcent leur partenariat en chimie verte

Partager cet article avec :
Le CNRS et l’Inra collaboreront sur des projets communs notamment en chimie verte, en biodiversité et en écologie (c)Inra

Le CNRS et l’Inra ont annoncé le renforcement de leur partenariat scientifique à l’occasion d’une réunion de leurs comités de direction le 29 août. Visant à mettre en place une stratégie commune à l’international, les deux instituts ont décidé de « structurer les actions communes existantes dans les disciplines des SHS (ndlr : Sciences humaines et sociales) et des math-info et faire émerger de nouvelles collaborations ». Ces partenariats se focaliseront sur plusieurs thématiques parmi lesquelles les eaux, la chimie verte/le carbone renouvelable, les approches prédictives et la modélisation en biologie et écologie, la biodiversité et la photosynthèse. A ce jour, le CNRS et l’Inra partagent 28 unités mixtes de recherche et collaborent sur différents projets de R&D comme le programme Biorare sur la valorisation de biodéchets piloté par l’Irstea.

Un séminaire co-organisé début 2019

Pour identifier plus précisément les axes communs de recherche, le CNRS et l’Inra vont organiser un séminaire scientifique à la fin janvier 2019. D’ici là, des groupes de travail réunissant des chercheurs des deux organismes se pencheront sur les sujets. L’établissement d’une stratégie commune de R&D facilitera la contractualisation entre établissements ainsi que les collaborations bilatérales envisagées en Europe dans le cadre du prochain accord-cadre communautaire FP9, ainsi que sur le continent américain.

 

Partager cet article avec :