Quel avenir pour les biocarburants aéronautiques ?

Partager cet article avec :

RapportLe biojet fuels ou carburants aéronautiques biosourcés ont-ils de beaux jours devant eux ? L’Académie de l’air et de l’espace et l’Académie des Technologies ont tenté de répondre à cette question dans un récent ouvrage publié par EDP Sciences.

 » L’aviation commerciale utilise aujourd’hui exclusivement un carburant liquide, le jet fuel, qui est extrait à hauteur d’environ 6 % du pétrole (coupe kérosène). La croissance continue du trafic aérien jointe à des objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, a conduit le secteur aéronautique à s’intéresser aux biocarburants aéronautiques ou biojet fuels.
Le rapport présente l’état de l’art technique et réglementaire mondial avec un éclairage spécifique sur les acquis français. Une « road-map » technologique décrit ce qui pourrait devenir un nouvel axe de développement des biocarburants. Si des pays comme le Brésil et les Etats-Unis pourraient passer au stade préindustriel de la production et de l’utilisation de bio-kérosène dans les prochaines années, l’Europe, consciente du coût économique et environnemental de la biomasse n’a pas encore pris position. La France, qui dispose de tous les atouts pour être un acteur majeur du domaine aurait besoin d’un cadre précis et pérenne afin de garantir la demande dans le temps et ainsi permettre aux industriels d’investir.
Le Groupe de travail de l’Académie de l’air et de l’espace et de l’Académie des technologies s’est adjoint des experts des différents centres de recherche et industries concernés : aéronautiques, producteur et distributeur de jet-fuel, producteurs et distributeur de biocarburants, chercheurs spécialistes de la biomasse et de sa transformation en biocarburants. Le Groupe ainsi formé a auditionné de nombreuses personnalités du domaine et livre ainsi le premier rapport français sur ce carburant du futur. « 

Partager cet article avec :