Quatre finalistes pour l’édition 2015 du Prix de l’Agrobiobase

Partager cet article avec :

L’Agrobiobase va décerner son prix de l’innovation 2015 à l’occasion du congrès international Plant Based Summit qui se tiendra les 8 et 9 avril à Lille. Pour rappel, l’Agrobiobase est une vitrine de bioproduits, développée par le pôle de compétitivité Industrie et Agroressources (IAR).

Le lauréat, qui remportera un chèque d’une valeur de 5000 euros et une couverture presse, sera dévoilé le 9 avril, à l’issue du vote des participants du congrès. En revanche, un jury placé sous le haut patronage du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, avec le soutien de l’Association Chimie du Végétal (ACDV) et de la revue Formule Verte, a d’ores et déjà retenu quatre finalistes. Ces produits biosourcés ont été évalués selon 3 critères : leur caractère innovant, leur pourcentage d’origine végétale et leur impact environnemental et socio-économique.

Les 4 finalistes de l’édition 2015 du Prix de l’Agrobiobase

– La société Jade a été retenue pour son produit phytosanitaire de biocontrôle Beloukha. Il est issu d’une extraction naturelle d’acide pélargonique (colza) et de co-formulants tous biosourcés. Ce produit a été mis sur le marché il y a moins d’un an.

– La société Plant Advanced Technologies concourt pour Edulis Exudactive. Il s’agit d’un extrait riche en 3,5 DCQA pour la cosmétique (acide dicaffeoylquinique). Il est produit par la technologie brevetée PAT (Plantes à Traire) qui consiste à faire produire des principes actifs par les plantes (en particulier par leurs racines) sans les endommager.

– La société NaturePlast est sélectionnée pour le développement du PLHT 201. C’est un grade de PLA présentant d’excellentes propriétés mécaniques, de résistance au choc, et de tenue thermique (supérieure à 100°C). Il se met en œuvre par injection et/ou extrusion. Les propriétés supérieures de ce PLA, commercialisé depuis moins d’un an, lui donnent accès à des applications où il est généralement peu représenté comme l’automobile ou l’électronique grand public.

Valagro Carbone renouvelable a été sélectionné pour la mise au point de sa technologie brevetée (dépôt PCT en décembre 2014) permettant l’obtention un super-absorbant (SAP) totalement bio-carboné, le SAP BIO 09. Il s’agit d’un poly(itaconate) réticulé obtenu par polymérisation d’itaconate de sodium, monomère biosourcé obtenu par voie biotechnologique, en présence d’un di-itaconate. Il se propose de concurrencer les traditionnels polyacrylates réticuls obtenus par voie fossile. Ce projet est actuellement au stade pilote.

Partager cet article avec :