Protéines : Ynsect collabore avec une université allemande

Partager cet article avec :

La jeune société spécialisée dans l’exploitation des insectes par bioraffinierie a noué un partenariat avec l’université de Giessen en Allemagne. La coopération a pour objectif « de développer les connaissances et d’aider l’industrie des insectes à prospérer en Europe et dans le monde ». Cette alliance va notamment contribuer « à l’amélioration de la rentabilité des technologies » d’entomo-raffinierie de la société. « Ynsect est ravi de lancer cette collaboration avec l’université de Giessen à travers le Loewe Center of Insect Biotechnology. Il s’agit du plus important investissement en recherche publique jamais effectué au niveau mondial en biotechnologie d’insectes en vue d’applications industrielles et agroalimentaires », déclare Antoine Hubert, p-dg d’Ynsect. Avant d’ajouter : « Nous sommes persuadés que ce partenariat va nous permettre d’effectuer des progrès significatifs en matière de sciences et de connaissance sur les nouveaux produits issus d’insectes et leurs nouvelles applications ». En matière partenariat public-privé de R&D, la jeune société n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’elle s’était déjà associée en France à des centres de recherche du CEA, de l’Inra, du CNRS et d’AgroPArisTech au travers du projet Desirable.

Des insectes pour produire des molécules d’intérêt

Créé en 2011, Ynsect produit par voie biotechnologique des protéines, des lipides ou encore de la chitine à partir de larves de coléoptère (Tenebrio molitor). Pour développer son activité, la jeune société, qui compte une quarantaine de salariés, a augmenté son capital à plusieurs reprises. Elle avait ainsi procédé à une première levée de fonds de 1,8 million d’euros fin 2013, suivie d’une autre fin 2014 à hauteur de 5,5 M€. Des moyens qui ont permis d’installer en 2015 un centre de R&D de 2 000 m2 au sein du Genopole d’Evry (Essonne). En outre, Ynsect a initié la construction d’une unité de démonstration de 3 000 m2 à Dole dans le Jura. Dénommé Ynsite, ce démonstrateur devrait être opérationnel courant 2016.

Partager cet article avec :