Protéines : coût d’envoi du programme Improve

Partager cet article avec :

C’est parti pour Improve. Lauréat en 2012 de l’appel à projet « Plates-formes mutualisées d’innovation » ouvert dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, ce projet vise à créer une plate-forme d’innovation à Amiens (sur le site de Dury) pour la valorisation de protéines végétales. Non seulement les protéines de blé, maïs, colza, pois, féverole, lupin, luzerne, pomme de terre continueront de garder leur place dans l’alimentation humaine et animale. Mais grâce à Improve, elles entreront désormais dans de nouvelles applications telles que la chimie verte (peintures, colles, résines, cosmétiques…) ou les biomatériaux. Les protéines issues de nos plantes domestiques ont déjà des usages, comme par exemple les tourteaux de colza ou le gluten de blé. L’objectif d’Improve est de mieux les isoler avec les meilleurs rendements possibles et de transformer tout ou partie en produits à plus forte valeur ajoutée, en passant par des opérations de type purification, fractionnement ou fonctionnalisation.

Un programme soutenu par les Investissements d’Avenir

Improve associe d’une part les grands acteurs français de la transformation agricole : Tereos Syral, Siclaé, Sofiprotéol, In Vivo et d’autre part, des acteurs de la recherche et du transfert pour la valorisation des végétaux : INRA, Université de Picardie Jules Verne, Centre de valorisation des glucides et produits naturels (CVG). Ils bénéficieront d’un soutien de 3,7 M€ du programme des Investissements d’Avenir alors que le budget total avoisine les 35 M€ sur dix ans. A eux seuls, la halle pilote de 800 m² et les laboratoires de recherche attenants, seront au coeur de la plate-forme et nécessiteront un investissement de plus de 8 M€ sur dix ans et le recrutement à terme d’une trentaine de salariés qualifiés.

Partager cet article avec :