Protéines : Calysta lève 40 millions d’euros

Partager cet article avec :
Calysta a implanté un démonstrateur au Royaume-Uni.

Le spécialiste californien des ingrédients alimentaires durables Calysta a annoncé un tour de table de 40 millions d’euros. Cette levée de fonds a été effectuée auprès du chimiste japonais Mitsui, et du producteur d’ingrédients alimentaires Cargill, et des fonds Temasek, Walden Riverwood Ventures, Aqua-Spark, Pangaea et Mers of Michigan. Cette somme va servir à développer la production industrielle de la protéine FeedKind, un ingrédient durable pour la nutrition des poissons, du bétail et des animaux de compagnie. « La protéine FeedKind de Calysta, qui doit rentrer en production commerciale en 2019, peut aider à répondre à la demande mondiale croissante pour de nouvelles sources durables de protéines et une meilleure sécurité alimentaire », déclare Tom Baruch, président du conseil d’administration de Calysta. La production de FeedKind s’appuie sur une technologie « Gas to Chemicals », via un procédé de fermentation de gaz en C1 (méthane principalement) utilisant des biocatalyseurs.

Une unité industrielle à l’horizon 2019

Cette levée de fonds intervient suite à l’annonce récente de plusieurs projets par Calysta. En janvier 2016, la société californienne a décidé d’implanter un démonstrateur pour la production de FeedKing à Teeside au Royaume-Uni. Pour cela, L’entreprise a débloqué une enveloppe de plus de 30 millions de livres pour industrialiser son procédé et introduire son produit sur le marché. De plus, Calysta a annoncé en novembre 2016, un projet d’investissement pour la construction d’une unité de fermentation de gaz à Memphis (Tennessee, Etats-Unis) pour la production de protéine FeedKind. Cette installation qui doit être opérationnelle en 2019, aura une capacité initiale de 20 000 t/an, pouvant être augmentée à 200 000/an une fois à plein régime.

Partager cet article avec :