Projet Metex à Carling : un partenaire financier français apportera 19,6 M€

Partager cet article avec :
La plateforme pétrochimique de Carling s’apprêterait à accueillir Metabolic Explorer.

Metabolic Explorer (Metex), société de biotechnologie industrielle, qui travaille actuellement sur un projet de construction d’une usine de 1,3 propanediol (PDO) et d’acide butyrique (AB) sur la plateforme de Carling Saint-Avold en Moselle (région Grand-Est), est en passe de boucler son budget. Pour preuve, l’annonce le 29 janvier de la signature d’une lettre d’intention avec un partenaire financier français (non révélé), visant à la constitution d’une joint-venture consacrée à la construction et à l’exploitation de cette usine. Le partenaire financier pourrait apporter en fonds propres un montant de 19,6 M€ au maximum, contre 17,3 M€ au maximum en cash pour Metex. Hors bâtiments, utilités et études, le besoin total en financement est en effet estimé à 37 M€ au maximum (Capex de 29 M€ ; BFR, contingences et divers frais de démarrage de 8M€). Reset à trouver 15 M€ supplémentaires pour la construction de deux bâtiments, les utilités et les études. Ce qui porte à 52 M€ le montant total du projet qui permettrait de générer une cinquantaine d’emplois.

Metex majoritaire dans la j-v

En outre, Metex concèdera à la joint-venture une licence exclusive du procédé, avec possibilité de sous-licences. « Cette licence sera valorisée à travers une redevance sur chiffre d’affaires voisine d’un pourcentage mid single digit et un upfront qui sera versé en capital pour permettre à Metex d’être majoritaire et de détenir ainsi 55 % de la joint-venture. L’accord de licence prévoit en sus une valorisation de la technologie additionnelle lors du passage à la seconde tranche » précise le groupe dans un communiqué.

Rappelons que Metex avait sélectionné la plateforme pétrochimique de Carling de Carling dans le courant de 2017, sur la base d’études préliminaires menées dans le cadre des conventions d’appui signées en juin 2017 avec Total Développement Régional et en septembre 2017 avec la Communauté d’Agglomération de Saint-Avold Synergie. La capacité de production prévisionnelle de l’usine est de 24 kt/an réalisée en deux tranches, avec une première tranche de 6 kt (5 kt de PDO et 1 kt d’AB) et une seconde tranche de 18 kt (15 kt de PDO et 3 kt d’AB). Au préalable, la société avait communiqué sur un montant d’investissement de 25 M€ pour la première tranche.

Après l’arrivée de ce nouveau partenaire financier, il reste maintenant une étape ultime à franchir : recevoir l’aval des parties prenantes publiques et privées pour le financement des 15 M€ liés aux bâtiments et utilités. Une réponse est attendue d’ici à la fin juin 2018. Si elle est positive, la pose de la première pierre pourrait intervenir dans la foulée à la fin du troisième trimestre 2018.

Partager cet article avec :