Procédés : De Dietrich adopte une organisation pour la chimie du végétal

Partager cet article avec :

Le fabricant d’équipements de procédés pour l’industrie De Dietrich Process Systems a annoncé la mise en place d’une organisation dédiée en vue de mieux s’attaquer au marché de la chimie du végétal. Le groupe a ainsi ouvert une succursale à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, qui travaillera en relation étroite avec ses unités d’ingénierie dans le monde. Pour le développement de projets sur le sol européen, De Dietrich Process Systems (DDPS) va ainsi s’appuyer sur ses centres d’ingénierie de Barcelone (Espagne), Zinswiller (France) et Mayence (Allemagne). Les projets outre-Atlantique sont assistés par l’unité américaine d’ingénierie de DDPS à Charlotte (Caroline du Nord). Enfin, la conception de procédés pour des implantations asiatiques sera menée par les bureaux de Wuxi (Chine), de Rabale (Inde) et de Singapour. Cette réorganisation « traduit la volonté du groupe d’accompagner ses clients toujours plus loin dans le développement de produits biosourcés performants innovants ».

Un portefeuille étendu de technologies

DDPS propose une gamme complète de solutions clés en mains et sur-mesure pour l’obtention d’ingrédients et d’actifs à partir de la biomasse. S’appuyant sur son savoir-faire hérité de secteurs tels que la cosmétique et l’alimentaire, la société détient une expertise de haut niveau en particulier dans les procédés d’extraction solide-liquide et liquide-liquide, l’évapo-concentration sous vide, la distillation fractionnée, la filtration, le séchage, l’hydrodistillation ou encore la distillation moléculaire. En outre, l’entreprise a mis l’accent sur la phase amont des projets, en développant notamment des outils de simulation et d’essais facilitant la définition et l’optimisation des paramètres opératoires.

Impliqué dans un pilote du Biogis Center

Fort de son expertise le groupe DDPS a décroché en 2015 un partenariat avec la SAS Pivert en 2015, pour la mise au point d’un pilote de valorisation de biomasse oléagineuse pour le Biogis Center, plateforme technologique opérationnelle depuis le printemps 2016. Cette installation est constituée d’une unité réactionnelle sous pression, d’une colonne de fractionnement sous vide continue, d’un ensemble de condensation-décantation-stockage, et des périphériques associés (skid de vide, skid thermique, pompes de transfert, structure support, etc.). Le tout est complété par un skid de séchage sous vide (sécheur vertical agité) avec transfert automatique des solides pour les phases de chargement du sécheur.

 

 

Partager cet article avec :