Première production industrielle de 5-HMF en Suisse

Partager cet article avec :

HMF_DiagramLa société suisse AVA Biochem vient d’annoncer le démarrage d’une unité de production industrielle de 5-hydroxyméthylfurfural (5-HMF) de haute pureté renouvelable sur sa plate-forme chimique Biochem-1 installée à Muttenz, sur un espace loué à Clariant. Cette unité, d’une capacité supérieure à 20 tonnes par an, utilise un procédé de carbonisation hydrothermale qui est au cœur du savoir faire de sa maison-mère Ava-CO2. Ce procédé, qui consistait jusqu’ici à transformer de la biomasse en charbon vert dans des conditions de haute pression et de haute température, a été modifié pour produire ce 5-HMF à partir de fructose (sucre en C6). A terme, « il utilisera différentes sortes de biomasse d’origine européenne » annonce Ava Biochem. Les travaux de développement de cette technologie HTC ont été réalisés en partenariat avec la Karlsruhe Institut für Technologie (KIT).

Une molécule plateforme

Le 5-HMF et une molécule plateforme, particulièrement intéressante pour l’industrie chimique. D’ailleurs en 2010, elle avait été identifiée comme l’une des 10 molécules chimiques clés par le DOE, ministère américain de l’Énergie. Parmi ses dérivés possibles, on peut citer le 2,5-diméthylfurane (DMF) qui peut être utilisé comme biocarburant à la place de l’éthanol ou l’acide 2,5-furane dicarboxylique (FDCA) qui est en train d’être proposé comme remplaçant à l’acide téréphtalique dans le PET.

Depuis la fin janvier, ce nouveau produit peut être commandé directement sur le site web d’AVA Biochem. Et pour étendre son potentiel commercial, Ava Biochem s’est d’ores et déjà associé à IIC AG qui œuvre dans le domaine du packaging.

 

Partager cet article avec :