Pour Xavier Beulin, le débat alimentaire-non alimentaire n’est pas un sujet

Partager cet article avec :

A l’occasion de la pose de la première pierre du Biogis Center le 13 janvier dernier à Venette dans l’Oise, Xavier Beulin, président du groupe Sofiprotéol et de la FNSEA, a déclaré : « Pivert est un exemple d’aventure collective dont la France est capable. Cet institut va placer la région (Picardie ndlr) au premier rang européen. Nous pouvons être fiers de cette réussite qui associe l’amont et l’aval avec un angle de partenariat public-privé ». Il a précisé que l’originalité de l’ITE Pivert (Institut pour la transition énergétique) vient du fait que des financements publics sont alloués au départ, mais que l’institut a vocation à fonctionner « très rapidement » de façon autonome. Les projets industriels développés dans le cadre de Pivert pourront ainsi financer de nouvelles recherches.

Un taux d’incorporation de biocarburants satisfaisant

Alors qu’Arnaud Montebourg se tenait encore à la tribune, le représentant du monde agricole a salué le soutien du gouvernement qui a confirmé un objectif de taux d’incorporation des biocarburants de 7% « et peut-être au-delà ». Il a rappelé un message clé que de nombreux acteurs de la bioéconomie ne cessent de marteler : sans la première génération de biocarburants, nous ne serions pas en mesure de faire un pas vers la deuxième, ni même d’entrevoir des débouchés dans les produits biosourcés. Et le programme Pivert n’aurait peut-être jamais vu le jour ! « La question alimentaire-non alimentaire n’est pas un bon sujet. Nous pensons qu’il y a une complémentarité, même une synergie entre les usages alimentaires et non alimentaires de la biomasse » a ajouté Xavier Beulin.

Partager cet article avec :