Polyuréthanes : Covestro présente son offre renouvelable à Utech 2018

Partager cet article avec :
Covestro est parvenu à la production d’aniline biosourcé en laboratoire grâce à un procédé utilisant des microorganismes. Crédit photo: Covestro

A l’occasion du salon Utech 2018, le groupe Covestro a présenté ses développements sur les polyuréthanes s’inscrivant dans le développement durable. L’ex-Bayer MaterialScience a évoqué sa plateforme technologique installée à Dormagen en Allemagne. Cette unité opérationnelle depuis 2016 s’appuie sur l’utilisation de CO2 pour la production de polyols (un précurseur de la mousse de polyuréthane flexible), permettant de réduire la consommation de ressources fossiles. Le groupe indique que d’autres développements sont en cours sur l’usage de CO2 pour la production de constituants d’une mousse de polyuréthane rigide renouvelable. Ce type de produit est employé dans l’isolation thermique des bâtiments et dans les matériaux automobiles.

Utiliser les matières premières végétales

Covestro a également profité de cet événement pour présenter ses développements en chimie du végétal. Par exemple, le groupe a évoqué son aniline biosourcée, pouvant être utilisée pour la production de MDI, un précurseur de la mousse de polyuréthane rigide. En outre, il a mis au point ses agents durcisseurs pour revêtement polyuréthane, fabriqués à partir de ressources végétales. Parmi ces produits, il a dévoilé son produit durcisseur Desmodur eco N7300, dont 70 % de la teneur en carbone provient de ressources végétales.

Partager cet article avec :