Polymères biosourcés : AkzoNobel et Itaconix plus proches du stade commercial

Partager cet article avec :

La collaboration entre AkzoNobel et la start-up américaine Itaconix semble porter ses fruits. Les partenaires ont en effet annoncé un premier « accord d’application » pour des polymères biosourcés résultant de leur collaboration dans le domaine du coating et de l’industrie de la construction. Des structures ont été obtenues à partir d’acide itaconique, lui-même produit par fermentation de sucre selon la technologie d’Itaconix.

« Nous sommes ravis d’annoncer ce premier accord visant à développer ces polymères à des fins commerciales », a déclaré Peter Nieuwenhuizen, directeur de RD&I d’AkzoNobel Specialty Chemicals, lors d’une présentation pendant BIO Montréal, le congrès mondial de la biotechnologie industrielle. « Cette capacité d’incorporer des polymères fabriqués à partir de matières premières biosourcées renouvelables donnera un avantage significatif à nos clients en matière de durabilité » a-t-il déclaré, ajoutant que cette collaboration s’inscrit en droite ligne du programme Planet Possible, mis en place par AkzoNobel et qui se propose « de faire plus avec moins ».

L’innovation ouverte plébiscitée

Parmi les temps fort de ce programme Planet Possible, citons également le défi d’innovation ouverte Imagine Chemistry qui a récemment permis à AkzoNobel d’identifier notamment trois premières start-up clés qui bénéficieront du soutien d’AkzoNobel pour le développement de leurs projets et la mise sur le marché des solutions qui vont en découler : Ecovia renewables, Industrial Microbes et Renmatix.

Partager cet article avec :