Pneus verts : Continental primé pour sa technologie utilisant le pissenlit

Partager cet article avec :
Pneu Continental à base de latex de racines de pissenlit.
Pneu Continental à base de latex de racine de pissenlit.

Le pneumaticien allemand Continental annonce qu’il a remporté les Innovation Award et Green Award sur le salon international Automechanika 2016 pour son projet « Taraxagum » de pneus en caoutchouc de pissenlit.

Continental explique qu’il a commencé à travailler sur le projet cinq ans plus tôt, en collaboration avec l’IME Fraunhofer Institute installé à Münster, le Julius Kühn Institute situé à Quedlinburg et la société spécialisée dans la sélection végétale Eeskusa de Parkstetten. L’idée est de remplacer dans les pneus la part de latex naturel issue de l’Hevea brasiliensis, habituellement cultivé dans les zones tropicales, par un latex extrait des racines du pissenlit russe. L’intérêt est que ce pissenlit peut être cultivé dans le Nord et l’Ouest de l’Europe à proximité d’usines de Continental avec des rendements de production à l’hectare équivalents à ceux des arbres à caoutchouc traditionnels.

En engageant cette mutation, Continental compte réduire ses distances d’approvisionnement et limiter de façon significative les émissions de CO2 produites lors du transport. Il espère du même coup limiter sa dépendance vis à vis des fluctuations du marché global du caoutchouc.

« Nous sommes ravis de la reconnaissance dont nous bénéficions » a déclaré Maria Hanczuch, responsable du département en charge du développement commercial des pneus dédiés aux véhicules de tourisme et utilitaires légers, qui a reçu le prix à Francfort. « Notre projet Taraxagum est une illustration des développements innovants dont les pneus pourront profiter à l’avenir. Nous travaillons à la fois pour améliorer les performances techniques de nos produits, optimiser la mise au point du composé de nos pneus et inscrire résolument notre processus de production dans une dimension durable. »

Investissement dans un centre de recherche

Pour pousser ce sujet, Continental a récemment annoncé la construction d’un centre de recherche à Anklam, dans le Länder du Mecklembourg-Poméranie Occidentale, représentant un investissement d’environ 35 millions d’euros d’ici à 2021 avec la création d’une vingtaine d’emplois.

Des premiers lots utilisant ce caoutchouc Taraxagum ont d’ores et déjà été utilisés pour la production de pneus hiver destinés aux véhicules de tourisme, de pneus pour utilitaires et de supports moteur.

Partager cet article avec :