Plastique biodégradable : BASF communique sur l’ACV d’ecovio

Partager cet article avec :
Sac ecovio à 100% biodégradable.

Avec l’aide de l’organisme allemand TÜV Rheinland, le groupe BASF a récemment mené une analyse de cycle de vie (ACV) sur différents matériaux utilisés pour la fabrication de sacs fruits et légumes actuellement disponibles dans les supermarchés en France, à savoir le polyéthylène, le papier, le plastique ecovio de BASF partiellement biosourcé et 100% compostable (qui répond aux normes EN -13432 et NF-T51800).

Ces sacs remplissent une double fonction puisqu’ils permettent de transporter des fruits et légumes frais (par exemple des tomates) depuis le magasin jusqu’au domicile du consommateur, puis ils servent de moyen de collecte des déchets alimentaires à domicile.

Des sacs multifonction

Les résultats montrent que, à condition que les sacs soient bien utilisés pour améliorer la collecte et la valorisation de déchets alimentaires et qu’ils permettent de réduire le besoin de nettoyage des poubelles, les sacs certifiés compostables affichent la meilleure performance environnementale globale par rapport aux sacs traditionnels en papier ou polyéthylène. Ces résultats sont liés aux propriétés mêmes du matériau utilisé pour ces sacs : compostabilité, résistance (multi usage et limitation du nettoyage des poubelles) et amélioration de la conservation des fruits et légumes. « Il ne peut pas y avoir de collecte efficace des biodéchets sans un engagement des consommateurs. Cette étude, qui est réalisée sur le marché des sacs fruits et légumes compostables, nous a permis de mesurer l’impact de la solution proposée pour influencer positivement le comportement des consommateurs » précise Sébastien Humbert, directeur scientifique de la société Quantis, qui a participé avec Elipso et Compostplus à un comité de révision chargé de valider cette étude. 

Ces résultats ont été présentés à l’occasion de la table ronde : « Sacs en plastique biosourcés et compostables domestiquement : quelles innovations pour répondre à la loi de transition énergétique pour la croissance verte ? » organisée par l’Ademe lors du salon World Efficiency Solutions.

Partager cet article avec :