Plant Advanced Technologies dépose trois demandes de brevets

Partager cet article avec :
PAT obtient des principes actifs avec sa technologie de sécrétion racinaire. Crédit : PAT

Le spécialiste lorrain des biomolécules végétales Plant Advanced Technologies (PAT) a annoncé le renforcement de son portefeuille de brevets. D’une part, l’entreprise a déposé trois demandes de brevets français concernant les applications cosmétiques d’extraits racinaires. Ces molécules végétales se caractérisent par des propriétés blanchissantes, hydratantes énergisantes, apaisantes et raffermissantes de la peau. En outre, PAT brevète actuellement la technologie de production de protéines recombinantes.

Des extensions internationales de brevets

Au niveau international, PAT a déposé une demande d’extension internationale Patent Cooperation Treaty) pour sept de ses produits protégés par des brevets français. Ainsi, le groupe a élargi le périmètre géographique de plusieurs innovations : deux actifs cosmétiques anti-âge, trois principes actifs pharmaceutiques (un en neuroprotection et un anti-inflammatoire), une technologie d’identification de molécules actives dans les plantes, et les procédés industriels innovants de PAT.

Une stratégie basée sur la propriété intellectuelle

Depuis le début de l’année 2017, l’entreprise a déposé 11 demandes de brevets et d’extensions internationales. Lauréat du trophée INPI de l’Innovation en décembre 2015, PAT avait déjà renforcé son portefeuille de propriété intellectuelle en octobre 2016 avec 5 demandes de brevets dans le domaine de la cosmétique et pharmaceutique.

 

Partager cet article avec :