PLA : une alternative écologique au polystyrène selon VTT

Partager cet article avec :
Du PLA pour remplacer le polystyrène expansé.
Du PLA pour remplacer le polystyrène expansé.

S’il est utilisé partout dans le monde comme un matériau d’emballage et d’isolation le polystyrène expansé (EPS) pose un problème de déchets. C’est ainsi que le centre de recherche technique finlandais VTT a décidé de développer une alternative abordable et respectueuse de l’environnement à partir de PLA, un bioplastique dérivé de sources renouvelables biodégradable. Le volume de production annuelle d’EPS est de 5 à 6 millions de tonnes par an. Habituellement, ce matériau non-biodégradable termine sa vie dans des décharges ou il est brûlé.

Un bon isolant thermique
Dans des applications d’isolation thermique, VTT étudie la possibilité de créer des mousses en PLA en passant par la production de perles qui sont ensuite agglomérées pour création des panneaux. Ceci en utilisant des méthodes typiques des procédés de fabrication d’EPS, avec une expansion au dioxyde de carbone. VTT assure que le biomatériau obtenu présente une densité et des propriétés d’isolation thermique comparables à celles de polystyrène. Au vu de ces résultats positifs, le centre technique est à la recherche de partenaires pour passer du stade du laboratoire à la démonstration pré-industrielle.
VTT développe également un procédé de type « mousse extrudée », pour remplacer le polystyrène dans les applications de transport et d’emballage .
Le PLA a déjà été étudié pour se substituer au PS, mais jusqu’à présent les solutions proposées n’étaient pas suffisamment compétitives. L’objectif de VTT est justement de travailler sur des méthodes de production plus compétitives pour rendre cette substitution possible.

Partager cet article avec :