Pierre Fabre Dermo-Cosmétique primé sur RUE2017

Partager cet article avec :

Pierre Fabre Dermo-Cosmétique vient de recevoir le grand prix AEF Universités – Entreprises « les meilleures initiatives partagées » dans la catégorie recherche et innovation pour son partenariat exemplaire avec l’université Pierre et Marie Curie (UPMC) et le CNRS. Cette distinction récompense un partenariat scientifique public/privé de plus de 20 ans, consacré à la recherche de nouvelles molécules issues des micro-organismes en vue de leurs applications en dermo-cosmétique. Ces recherches ont été menées à l’observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer (UPMC/CNRS), près de Perpignan. Ce prix a été remis dans le cadre de la 10ème édition du salon de l’enseignement supérieur et de la recherche, RUE2017, organisé par l’agence d’information spécialisée AEF.

Cette unité mixte a été créée, il y a plus de 20 ans, par Pierre Fabre lui-même et l’enseignant chercheur en biologie des populations & écologie, Philippe Lebaron, responsable scientifique du laboratoire commun Microbiotech associant Pierre Fabre, l’UPMC et le CNRS au sein de l’observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer.

La découverte d’actifs biotechnologiques

En effet, Pierre Fabre avait débuté ses recherches sur l’eau thermale Avène, en 1995, auprès de Philippe Lebaron. Mais ce n’est qu’en 2002 que leur collaboration a abouti à la création du laboratoire commun et à la découverte d’une microflore originale dans l’eau thermale d’Avène, baptisée Aqua Dolomiae. Cette découverte a permis à Avène de générer, en 2013, le premier actif biotechnologique commercialisé par la marque Eau Thermale Avène dans sa gamme XéraCalm (apaise les démangeaisons des sujets à peaux sèches, atopiques).

Le jury a valorisé un partenariat original, axé sur la recherche en écologie et biotechnologies microbiennes, écotoxicologie ou encore l’analyse de la biodiversité des micro-organismes.

Partager cet article avec :