PET biosourcé : PepsiCo rejoint le consortium NaturAll Bottle Alliance

Partager cet article avec :

Le groupe américain PepsiCo a intégré le consortium de R&D NaturAll Bottle Alliance, visant à développer des solutions d’emballage à faible empreinte carbonée. Lancé en mars 2017 par Danone, Nestlé Waters, et Origin Materials, la structure vise notamment à mettre au point une bouteille en PET biosourcé à 100 %. « PepsiCo est engagé dans la réduction d’impact carbone de ses emballages, en ligne avec notre but de réduire les émissions absolues de gaz à effet de serre de 20 % d’ici à 2030 », déclare Mehmood Khan, vice-président et directeur scientifique de PepsiCo. Avant de poursuivre : « Le PET biosourcé a le potentiel pour réduire significativement l’empreinte carbone de nos bouteilles en PET, ce qui constitue une énorme contribution à nos efforts dans ce domaine. Nous avons hâte d’apporter les capacités de R&D de PepsiCo à l’Alliance et de voir ce que les efforts combinés de ses membres peuvent réaliser ».

Commercialiser des bouteilles biosourcées dès 2020

Les partenaires de l’Alliance se sont fixés comme objectif de mettre progressivement sur le marché des bouteilles avec des teneurs croissantes en ressources renouvelables. Ainsi, NaturAll Bottle Alliance prévoit de commercialiser des bouteilles PET à 75 % biosourcés d’ici à 2020, et à 95 % biosourcés à l’horizon 2022. Les membres du consortium poursuivront alors leurs recherches pour augmenter les capacités de production et répondre à un objectif de 100% de matériaux biosourcés.

Le PET 100 % biosourcé, pas qu’en usage alimentaire

Les travaux sur le PET 100 % biosourcé ont été initiés par le secteur agroalimentaire, notamment via des projets émanant de Coca-Cola (avec Virent), Danone ou encore Suntory (en partenariat avec Anellotech). Mais cette industrie n’est pas la seule à s’intéresser à ce matériau. Ainsi, le PET biosourcé a fait l’objet de développements dans le domaine du textile via Virent, ou encore dans le conditionnement pharmaceutique via Gerresheimer.

Partager cet article avec :