Pâte à papier : Metsä à plein régime sur son usine à Äänekoski

Partager cet article avec :
L’usine de Metsä à Äänekoski

Le groupe papetier Metsä a annoncé avoir atteint en août 2018 sa capacité nominale sur son usine d’Äänekoski en Finlande mise en service à l’été 2017. Le 8 août 2018, le site a produit sa millionième tonne de pâte à papier fabriquée à partir de bois tendre de haute qualité et de bouleau. L’installation est conçue pour atteindre une capacité de production de 1,3 million de tonnes de pâte à papier ainsi que du tall oil, de l’essence de térébenthine et de la bioénergie (sans préciser sous quelle forme). Il y a quelques années, le groupe finlandais s’était illustré via l’implémentation d’une usine de gaséification à Joutseno (Finlande) capable d’utiliser de la chaleur issue du séchage des écorces pour la production de méthane

Une plateforme de production de coproduits

Outre le tall oil et l’essence de térébenthine, Metsä utilise l’écorce de bois pour produire du biogaz. Il récupère également les gaz odorants de la production pour en tirer de l’acide sulfurique. Enfin, il se sert des boues issues du traitement des effluents pour les valoriser en biogaz et en bio-pellets. Se basant sur le principe de la bioraffinerie, l’usine d’Äänekoski sert ainsi en tant que plateforme de production d’une grande variété de bioproduits. Dans ce cadre, Metsä explore « activement » d’autres procédés et voies de production de nouveaux composés, par exemple sur les fibres pour le textile ou les biocomposites, ou encore les dérivés de la lignine. Et ainsi de créer et étendre tout un écosystème industriel autour du site finlandais.

Partager cet article avec :