Paraxylène biosourcé/biocarburants : Tesoro rachète Virent

Partager cet article avec :
Virent a fournir le paraxylène biosourcé nécessaire à la production de ce T-shirt en polyester à 100% d'origine végétale.
Virent a fourni le paraxylène biosourcé nécessaire à la production de ce T-shirt en polyester à 100% d’origine végétale.

La société américaine Virent, installée à Madison dans le Wisconsin, va passer dans le giron du groupe Tesoro, raffineur indépendant installé aux Etats-Unis (7 raffineries). Virent deviendra une filiale exclusive de Tesoro et restera basée à Madison.

Les entreprises avaient initié un rapprochement en janvier 2016 avec l’idée de travailler ensemble pour établir un plan de développement permettant de « dérisquer » la technologie de Virent. Ce rapprochement est aujourd’hui transformé en acquisition stratégique.

Baptisée BioForming, la technologie de Virent vise à produire des molécules aromatiques biosourcées. En particulier du paraxylène, précurseur d’acide téréphtalique pour accéder au PET à 100% biosourcé pour le domaine de l’emballage. Sur ce sujet, Virent est par exemple partenaire de Coca Cola depuis 2011. Cette technologie peut aussi s’étendre à la production de biocarburants. En août 2014, Virent avait communiqué sur l’enregistrement d’un produit, BioForm Gasoline, auprès de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA), un carburant à haute teneur en octane.

« L’annonce de Tesoro est une étape critique pour Virent permettant d’établir une voie de commercialisation avec un leader reconnu du raffinage, du marketing et de la logistique. Virent veillera à conserver son esprit entrepreneurial et sa culture d’entreprise. Cependant, il bénéficiera de l’appui stratégique de Tesoro et de sa capacité à tirer le meilleur des deux entreprises », a déclaré Lee Edwards, CEO de Virent.

Un procédé purement chimique et catalytique

Pour ce qui est de la technologie BioForming, elle ne passe pas par la biotechnologie. Elle combine une étape de reformage en phase aqueuse (APR) et une étape de conversion catalytique pour convertir des sucres conventionnels et cellulosiques en carburants, jet fuels, diesels et produits chimiques. Cette technologie a été découverte en 2001 à l’Université du Wiscontin par le co-fondateur et CTO Randy Cortright.

Partager cet article avec :