Palme durable : L’Oréal accélère ses efforts

Partager cet article avec :
L'Oréal veut être exemplaire en matière d’approvisionnement responsable en huile de palme.
L’Oréal veut être exemplaire en matière d’approvisionnement responsable en huile de palme.

L’Oréal vient de publier son premier rapport d’avancement consacré à ses approvisionnements en huile de palme et en dérivés de palme qui représentent 0,1 % de la production mondiale.

Le groupe utilise moins de 400 tonnes d’huile de palme par an. Et depuis 2012, 100 % de cette huile de palme est certifiée via le modèle de certification RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil). Cependant, L’Oréal achète des dérivés en quantité équivalente à 60 000 t/an d’huile de palme. Des progrès restent à faire sur la traçabilité de la chaine d’approvisionnement en dérivés de palme. D’où la mise en place d’une approche innovante en trois axes.

  1. Tracer les dérivés pour améliorer la transparence

Depuis 2014, L’Oréal a déployé une démarche de traçabilité inédite au sein du secteur de l’oléochimie, visant à cartographier l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement et à tracer les dérivés jusqu’à leur origine. En 2015, L’Oréal a réussi à tracer la provenance de 80 % de ses dérivés jusqu’au niveau des raffineries, et de 50 % jusqu’au niveau des moulins.

« Ces premiers résultats encourageants montrent qu’il est possible de réaliser la traçabilité des dérivés jusqu’à leur origine, déclare Alexandra Palt, Chief Sustainability Officer de L’Oréal. D’ici à fin 2016, L’Oréal aura tracé l’origine de 100 % de ses dérivés, une première étape indispensable pour s’assurer de la conformité de nos fournisseurs à notre ambition Zéro Déforestation. »

  1. Soutenir les producteurs indépendants

L’Oréal s’est également engagé à soutenir les petits producteurs indépendants, qui sont souvent confrontés à la déforestation et à des conditions de vie difficiles. En partenariat avec différents acteurs de sa chaîne de valeur, L’Oréal travaille à connecter les petits producteurs à la demande du marché pour de l’huile de palme « Zéro Déforestation », tout en promouvant des pratiques agricoles durables.

  1. Être acteur du changement en transformant les pratiques d’achats

L’Oréal a créé un Sustainable Palm Index. Ces nouveaux critères d’évaluation des fournisseurs de dérivés de palme évaluent leurs engagements et leurs réalisations en termes de connaissance de leur propre chaîne d’approvisionnement, de pratiques d’approvisionnement durable et de conformité à une politique Zéro Déforestation.

« D’ici fin 2016, L’Oréal publiera ce nouveau Sustainable Palm Index et le mettra à la disposition de toutes les entreprises et de tous les partenaires du secteur de l’huile de palme. Notre objectif est de soutenir les efforts de tous les acteurs à s’engager pour un approvisionnement durable de l’huile de palme et à atteindre un objectif de Zéro Déforestation », annonce Alexandra Palt.

Partager cet article avec :