Oléochimie : Le Canadien Oleotek investit dans ses infrastructures

Partager cet article avec :

Le centre canadien de transfert de technologies en oléochimie industrielle Oleotek a annoncé le 25 août un investissement destiné à améliorer ses installations de recherche sur son site de Thetford Mines au Québec. Près de 1,72 million de dollars canadiens (CAD, soit environ 1,16 M€) ont été alloués pour les nouvelles infrastructures du centre, répartis entre les gouvernements canadien (859 186 CAD) et québécois (687 349 CAD). Le reste de l’investissement (171 837 CAD) étant versé par Oleotek et ses partenaires. « La rénovation de ces espaces améliorera la productivité et la capacité du centre de développer et de réaliser de nouveaux projets de recherche dans les secteurs de la chimie verte et la chimie du renouvelable », indique David Berthiaume, directeur général d’Oleotek.

Un projet d’infrastructure en plusieurs volets

L’investissement est alloué à différents projets. D’une part, Oleotek entend améliorer l’efficacité de ses locaux, en effectuant des travaux d’amélioration de l’isolation thermique et en installant un mur solaire. Ils permettront ainsi d’économiser des dépenses liées à l’énergie de l’ordre de 25 000 CAD/an, somme qu’Oleotek prévoit de réinvestir dans la R&D. Avec cet investissement, le groupe québécois souhaite également réaménager son usine pilote (destiné à la mise à l’échelle de procédés), ainsi que son laboratoire de tests et d’analyses pour mieux répondre à sa clientèle. Oleotek s’apparente au Biogis Center de la SAS Pivert, plateforme technologique dédiée à l’oléochimie opérationnelle depuis 2016.

Partager cet article avec :