Novozymes démarre une unité à Blair

Partager cet article avec :

Le spécialiste danois des enzymes industrielles accroît ses positions dans le domaine du bioéthanol. Il a ouvert une unité d’enzymes destinées à la production de bioéthanol à Blair, dans le Nebraska (États-Unis). D’un investissement de 200 millions de dollars (161,4 M€), celle-ci a permis la création de 100 postes. Les travaux ont débuté en mars 2009. Novozymes avait alors annoncé une hausse de l’investissement envisagé : de 100 M$ initialement, le groupe a préféré finalement injecter le double, compte tenu de la demande croissante en biocarburants. « Les États-Unis représentent actuellement le plus grand marché mondial des biocarburants, et plusieurs unités de biocarburants seront localisées dans le Midwest américain, une des principales raisons pour laquelle nous avons choisi le Nebraska pour notre nouveau site », explique Peder Holk Nielsen, à la tête de l’activité Enzyme. En outre, les capacités de production mondiales en biocarburant devraient atteindre 56,8 millions de litres en 2012 et 946,3 Ml en 2014, selon Novozymes. Cette unité américaine viendra renforcer la chaîne de production du groupe danois. Il dispose déjà d’unités de ce genre en Chine, au Brésil, au Danemark et aux États-Unis. La société danoise est présente aux États-Unis depuis 1973. En 2011, le groupe a généré 3,7 milliards de couronnes danoises (498 M€) en Amérique du Nord. Cette zone représente 35,2 % du chiffre d’affaires total.

Partager cet article avec :