Novacarb songe à la méthanisation à La Madeleine

Partager cet article avec :
Novacarb
L’usine de La Madeleine de Novacarb.

Novacarb, filiale du chimiste français Novacap, étudie actuellement la possibilité d’installer une unité de méthanisation à proximité de ses ateliers de fabrication de son usine de La Madeleine, située à Laneuveville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle). Celle-ci produit du carbonate et du bicarbonate de soude utilisés dans divers marchés tels que la nutrition animale, l’agroalimentaire, la pharmacie et l’environnement.

Un sourcing local

L’unité de méthanisation utilisera des matières premières issues des exploitations agricoles avoisinantes tels que les effluents d’élevages (fumiers…) et des coproduits agricoles (menues pailles, etc.). Elle générera de l’énergie sous forme de biogaz, mélange de méthane et de dioxyde de carbone. Le méthane biosourcé sera ensuite utilisé dans les réseaux de transport de gaz alimentant l’usine de Novacarb, et substituera partiellement du gaz importé. De son côté, le CO2 renouvelable sera valorisé dans le procédé de fabrication du bicarbonate de soude. Enfin, les résidus de la fermentation, qui améliorent les propriétés fertilisantes des effluents organiques, seront restitués aux agriculteurs partenaires.

Une collaboration avec Methaneo

Novacarb explique que « ses relations privilégiées avec le monde agricole, développées notamment dans le cadre de la vente de ses produits en nutrition animale, alliées à sa forte présence locale, l’ont rapidement amenée à évoquer avec les agriculteurs voisins, l’idée de la méthanisation agricole collective ». Pour ce faire, Novacarb s’est rapproché de la société Methaneo, spécialisée dans le développement, le financement et la réalisation d’unités de méthanisation. Le modèle économique de ce projet s’appuie donc sur un partenariat industriel et financier entre les agriculteurs, Novacarb et Methaneo. Dans ce cadre, une société pluri-partenariale devrait être constituée de façon afin de démarrer la construction d’installations pour une mise en production en 2016.

Partager cet article avec :