Isooctane : nouveau partenariat entre Global Bioenergies et Audi

Partager cet article avec :

Le spécialiste des procédés de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation a annoncé la prolongation et l’intensification de sa collaboration avec le constructeur automobile Audi. Remplaçant un précédent accord qui devait prendre fin en 2016, ce nouveau contrat prévoit l’adaptation de la technologie de production d’isobutène de Global Bioenergies à de nouvelles sources de carbone non issues de la biomasse (CO2, CO) et à des sources d’énergie renouvelables (hydrogène, éolien, solaire), en conformité aux exigences de la stratégie du constructeur automobile. L’isobutène élaboré va servir à la production d’isooctane, un carburant à indice d’octane élevé et à faible volatilité. « Déployer sa production à grande échelle sera facilité par l’utilisation de matières premières qui n’entrent pas en compétition avec la production alimentaire humaine ni animale », explique Marc Delcourt, directeur général de Global Bioenergies. La société de biotechnologie industrielle avait déjà livré un premier lot d’isooctane à son partenaire en mai dernier.

Démarrage du démonstrateur de Leuna à l’été

Depuis plusieurs années, Global Bioenergies travaille sur le déploiement d’une unité pilote de production d’isobutène par voie fermentaire sur le site de Leuna (Allemagne). Aux dernières nouvelles, la start-up française est en avance sur son calendrier d’industrialisation de son procédé, et la mise en service du pilote devrait intervenir à l’été 2016. En outre, Global Bioenergies prévoit de construire en France une unité d’une capacité de 50 000 tonnes par an d’isobutène, via sa coentreprise avec le groupe agroindustriel Cristal Union. La production par l’unité IBN-One est prévue pour 2018.

Partager cet article avec :