Neste Oil veut produire du diesel à partir de déchets

Partager cet article avec :
Neste Oil
Inauguration du pilote à Porvoo

Le groupe finlandais Neste Oil vient d’inaugurer un premier pilote de production d’huiles obtenues par transformation microbienne de déchets et de résidus, sur son site de Porvoo, en Finlande.  Ces résidus industriels et agricoles, comme la paille, constituent une nouvelle matière première prometteuse pour la production du diesel renouvelable NExBTL de Neste Oil, obtenu par hydrotraitement d’huiles végétales.
« Accroître l’utilisation des déchets et résidus de la production de diesel renouvelable NExBTL est un de nos objectifs principaux », explique Lars Peter Lindfors, vice-président Technologie de Neste Oil. « Le démarrage de cette usine pilote  constitue une nouvelle étape importante vers la réalisation de cet objectif. L’usine permettra de tester comment différents résidus de l’industrie agricole et forestière peuvent être convertis en huiles à l’aide de microbes. L’agriculture en Finlande, et ailleurs, produit de grandes quantités de paille qui n’est pas utilisée efficacement. Grâce à la technologie que nous avons développée, il sera possible de traiter la paille comme une matière première pour le diesel renouvelable du futur. »

Neste Oil a lancé un programme de recherche de production d’« huile microbienne » avec l’Aalto University School of Chemical Technology en 2007. Cette collaboration a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs brevets. En Décembre 2011, Neste Oil avait annoncé qu’il allait investir 8 millions d’euros dans la construction d’une usine pilote à côté de son Centre de Technologie de Porvoo. L’usine, qui a achevé sa première phase en août de cette année, emploie actuellement une dizaine de personnes.
L’objectif de Neste Oil dans ce domaine est de développer une technologie capable de produire de l’huile par transformation microbienne de déchets à l’échelle industrielle. Les premières productions commerciales pourraient intervenir en 2015.

Partager cet article avec :